jeudi, août 24

Pourquoi vous ne trouverez pas de définition du web 2.0

Bien des gens de passage ici (et ailleurs) sont à la recherche d'une définition du web 2.0... de préférence précise. Alors, soyons clairs : cette définition n'existe pas.

Le web 2.0 n'a pas de contour nets : il s'agit d'une étiquette collée à une époque marquée par un certain renouveau sur le web. De même que vous ne trouverez pas de définition précise du nouveau roman, de la nouvelle vague ou des années folles, vous pourrez au mieux sentir les concepts dominants de l'ère et de la culture web 2.0.

Le web 2.0 s'apprécie donc dans le temps : c'est pourquoi Tim O'Reilly commence "What is web 2.0" par ce qui a changé sur le web ces dernières années. C'est aussi pourquoi il faut les 16 pages de son article pour commencer à comprendre tout ce que cela recouvre : économiquement, culturellement, techniquement mais aussi et surtout dans les usages.

La seule définition que l'histoire devrait retenir serait ainsi :
"Web 2.0, période marquant le retour de l'innovation et d'une forte croissance dans les technologies liées au web, après la crise connue par le secteur de 2001 à 2004."

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ben voilà qui est clair !
Merci

Ced

Joseph a dit…

si tout le monde devient web 2.0 faudra bien se différencier autrement. On va dire Web 2.5 ou Web 3.0, non?

JB Boisseau a dit…

Etre ou ne pas être web 2.0 ? Là n'est pas la question d'après moi !

La seule vraie question étant : ai-je compris que l'industrie du web était entré dans une nouvelle ère ? Ai-je compris quels sont les principaux traits de cette nouvelle ère et comment en tirer parti ?

Je ne crois pas à la différenciation pour la différenciation : elle n'est utile que si elle donne un avantage direct au consommateur final (nouveau produit, baisse du coût, meilleure qualité, meilleure performance).

Enfin, étant donné mon point de vue (qui est celui auquel j'ai tendance à me référer en premier lieu) sur le web 2.0 (qui serait un mouvement, une période, une culture plus qu'une chose concrète), parler de web 3, 4, 5.0 n'a aucun sens à ce jour : le constat de l'apparition d'une nouvelle ère ne peut en effet se faire qu'a posteriori.