jeudi, janvier 4

Apollo, XUL, WPF... qui sera la prochaine plate-forme web de référence ?

Ayant récemment découvert l'excellent blog "Universal Desktop", je me permets de faire un point sur ce qui sera certainement une des grandes batailles de 2007 : qui sera la plate-forme de référence pour les interfaces web riches ?

Apollo d'Adobe est un nouveau runtime permettant de visualiser des contenus DHTML, Flash ou PDF hors du navigateur. Ce runtime aura d'une part toute la puissance d'Adobe pour s'imposer sur les postes de travail (qui n'a pas Adobe Reader et/ou Flash Player sur sa machine ?), et toutes les communautés de développeurs Ajax, Flex (un excellent framework de développement d'applications web riches) et Flash potentiellement accessibles.
Apollo pourrait bien être la grande nouveauté 2007, surtout lorsque eBay fonctionnera sous ce runtime (c'est pour très bientôt)...

WPF de Microsoft est, là encore, une tentative de faire du web riche hors du navigateur. Les possibilités visuelles que promettent WPF seraient, semble-t-il, bien au-dessus du lot (avec notamment la 3D)... et Microsoft y utilisera ses meilleures armes : d'excellents outils pour le développement (avec par exemple le déconcertant Windows Expression), un déploiement de base sur toutes les machines Vista, utilisation de l'excellent Framework .NET.
WPF/e (e pour everywhere) est le portage de WPF au sein du navigateur pour les gens ne disposant pas du framework. Le "everywhere" est néanmoins très relatif : un plug-in navigateur sera nécessaire et fonctionnera uniquement pour Windows et Mac.

XUL de la fondation Mozilla a le mérite d'être le pionner du genre (et a d'ailleurs été largement copié par MXML d'Adobe et XAML de Microsoft) : réaliser rapidement des applications desktop web riches s'exécutant dans Mozilla Firefox ou un runtime spécifique est maintenant possible depuis plusieurs années... mais XUL ne perce pas significativement malgré tout. Trop en avance sur son temps ? Toujours déservi par un manque criant d'outils adaptés pour le développement ? Mozilla n'a néanmoins pas encore perdu la bataille et avec un soutien extérieur (IBM, Google...), il est possible que XUL refasse surface.

Le web riche classique (Ajax, Flash... et Java ?) a l'avantage considérable d'être le standard actuel surlequel de nombreux dévéloppeurs, mais surtout la majeure partie des utilisateurs, ont leurs habitudes. Ses possibilités sont encore très grandes (COMET, mode offline)... mais plus on va loin dans la richesse et la portabilité des interfaces Ajax, plus le développeur est au royaume de la bidouille Javascript (jusqu'à atteindre des niveaux de productivité lamentable).
Les navigateurs ont néanmoins fait beaucoup de progrès : ie7 et ff2 gèrent tellement mieux JS que leur prédécesseurs que les choses pourraient s'arranger avant que les développeurs (et ceux qui les payent) ne soient complètement dégoutés de ce type de développement.

Quelques challengers tenteront d'émerger dans cette guerre sans merci :
OpenLazlo 4.0 (actuellement en bêta) qui n'est pas une plate-forme à proprement parler mais qui permettra aux développeurs de réaliser une interface Flash et son équivalente Ajax avec le même code.
Quicktime pourrait semble-t-il marquer l'arrivée d'Apple sur ce marché : l'outil est pour le moment techniquement sous-exploité alors qu'il est très répandu sur le poste de travail... à suivre !
Google Desktop qui offre désormais la possibilité aux développeurs de construire des widgets
relativement facilement constitue encore une piste. Cette solution aura néanmoins du mal à offrir plus que de petits gadgets aux utilisateurs finaux.

Au milieu de cette foule de nouveautés, une seule certitude pour le monde du web (utilisateurs, développeurs, décideurs) : préparez-vous au changement !

2 commentaires:

julien a dit…

Coucou JB,
Mes meilleurs voeux pour 2007 à tous.(le lien vers eutech ainsi que ton mail sont HS normal?)

JB Boisseau a dit…

Merci pour l'info Julien, j'ai quelques soucis avec mon hébergeur... ça devrait bientôt s'arranger.